FATIGUE DE COMPASSION, FATIGUE DE DIVERSITÉ: l’œuf ou la poule?

Daniel Côté, Jessica Dubé

Resumo


L’intervention en contextes interculturels requiert un certain nombre de compétences relatives à la compréhension de la situation personnelle du client et de son parcours de vie, et sur la capacité à définir un plan d’intervention adapté à cette situation. Cependant, les écrits sur le sujet suggèrent très clairement que ce type d’intervention requiert un dispositif opérationnel complexe et suffisamment flexible pour permettre aux intervenants d’ajuster leur plan d’intervention et d’y prévoir le temps et les ressources nécessaires. Si l’intervention en contexte interculturel demande au préalable beaucoup d’écoute et d’empathie, certains contextes organisationnels peuvent en revanche favoriser l’apparition de sentiments hostiles à la diversité culturelle quand cette dernière, par exemple, se voit associée à des dossiers plus complexes et à une possible augmentation de la charge de travail. En se basant sur une étude qualitative réalisée au Québec (Canada) dans la grande région de Montréal, cet article vise à faire ressortir les enjeux systémiques qui sont impliqués dans la compréhension des parcours de réadaptation et de retour au travail de travailleurs canadiens issus de l’immigration et qui reçoivent des indemnités après avoir subi une lésion professionnelle. Cette étude a recueilli le témoignage de quarante personnes : travailleurs immigrants (n=9), employeurs (n=2), intervenants en réadaptation (n=29). L’article apporte une réflexion sur l’impact de certaines pratiques de gestion dans le domaine de la santé et des services sociaux, et sur la capacité des intervenants à déployer tous les moyens nécessaires pour soutenir ces travailleurs dans leur démarche de réadaptation physique et professionnelle. Cet article propose une hypothèse pour mieux comprendre le phénomène de la genèse et du renforcement des préjugés ethnoculturels dans le milieu de la santé et qui pourrait expliquer le possible lien logique qui marque l’apparition d’une fatigue de compassion ou d’une fatigue de diversité chez les intervenants. Les auteurs de cet article soutiennent que ce lien logique, tel le paradoxe de l’œuf et de la poule, ne peut se comprendre qu’à l’orée d’une compréhension élargie et systémique du contexte d’intervention et des pratiques managériales qui régissent le cadre de la pratique professionnelle et du développement des compétences.

Palavras-chave


Relations interculturelles; diversité ethnoculturelle; immigration; adaptation des services; développement des organisations

Texto completo:

PDF (Français (Canada))


DOI: https://doi.org/10.12957/periferia.2019.40407

Licença Creative Commons
Este obra está licenciado com uma Licença Creative Commons Atribuição 3.0 Brasil  

Revista Periferia, uma publicação eletrônica do Programa de Pós-Graduação em Educação, Cultura e Comunicação em Periferias Urbanas – PPGECC/UERJ - ISSN: 1984-9540